*** NOUVEAU ***
Nous contacter,
si vous trouvez moins cher !
BP32, 5 rue du 8 mai 1945
91470 LIMOURS - France
Tel : (33) 01 64 91 46 24
Fax : (33) 01 64 91 46 87

Accueil >>  Condition generales de vente >>  Contact >>  Télécharger les catalogues >>   >> Tarifs des transports  >> 
 Duplication
   CD-Rom /Audio/Video...
  CD-Card (Carte de visite)
  DVD-Video/Rom
  Cassettes Vidéo
  Disquettes
  Protection antiduplication

 Transfert Vidéo
  Films argentiques
  Films magnétiques
  Compression audio
  Pour internet
  Création de DVD

 Consommables
  CD Vierge
  CD-Card Vierge
  DVD Vierge
  Etiquettes, livrets, ...

 Packaging
  CD
  DVD
  Cassettes vidéo
  Disquettes
  Cassettes audio
  Produits spéciaux

 Materiel
  Tour de graveurs de CD/DVD
  Robots pour CD/DVD
  Duplicateur USB
  Duplicateur mémoires
  Duplicateur mémoires et disquettes
  Logiciel de duplication PRIMO CD
  Cartes d'encodage MPEG1 et 2 pour Macintosh
  CD Boxing, conditionnement CD/DVD
  Cellophaneuses
  Etiqueteuse
  Laminateur
  Destructeur de CDs

 Services internet
  Hébergement sur nos serveurs / Enregistrement de votre nom de domaine
  Sauvegarde de vos données distante
  Communication en E-Mailing
  Référencement de votre site internet
               

Spécialiste depuis 10 ans, nous sommes à même de prendre en charge vos sources venant de : VHS, VHS-C, CD-i, Vidéo-CD, Beta, Betacam SP, U-Matic, Hi-8, 8mm, LaserDisc, DVD Vidéo ... et de vous les convertir pour en faire un DVD Video ou Vidéo-CD lisible sur les plateformes Macintosh et PC et DVD de salon.

Voici deux photos représentant un des banc de transfert MPEG 1 et 2 streaming et montage Vidéo (maintenant G5):



TRANSFERT VIDEO SUR DVD ou TEMPS DE MONTAGE

Compression au format MPEG I ou II transfert simple ou transfert professionnel sur DVD ou montage de films PAL ou NTSC ou pour un format video internet/ CD-ROM ou vidéo téléphone.

A partir de source :
Betacam Chrome ou Oxide, Betacam SP, DVCPRO 25, BVU, Umatic, Umatic SP, LaserDisc, LaserVision, CD-I, VHS, VHS-C, S-VHS, D-VHS, D-VHS TVHD NTSC, I-8, Vidéo8, Digital8, DVCAM, Mini-DV lent ou rapide, MicroMV, Vidéo-CD, S-VHS ET, VCD, DVD, Magnétoscope de surveillance.

La plupart des lectures en 625 ou 525 lignes donc PAL ou NTSC
Et convertion de fichiers vidéo informatiques


Temps en heure Transfert simple
Prix unitaire HT de l'heure
Transfert professionnel
Prix unitaire HT de l'heure
1 à 10 21,00 € 65,00 €
11 à 20 20,00 € 63,00 €
21 à 30 19,00 € 61,00 €
31 à 40 18,00 € 58,00 €
41 à 50 17,00 € 56,00 €
51 à 100 Nous contacter 54,00 €
101 à 200 Nous contacter 52,00 €
201 à 300 Nous contacter 50,00 €
301 à 400 Nous contacter 48,00 €
401 à 500 Nous contacter 46,00 €
501 à 600 Nous contacter 44,00 €
601 à 700 Nous contacter 42,00 €
701 à 800 Nous contacter 40,00 €
801 et plus... Nous contacter 38,00 €

Pour toute minute de la première heure commencée, celle-ci sera due, exemple un transfert de 28mn transfert simple le prix sera de 21,00 EURO HT autre exemple supérieur à 1 heure : 1h15 de transfert simple le prix sera de : 21 + (21/4) = 26,25 EURO HT ; 1 heure = 4 x 15 mn.
A noter toutes les 10 heures de films vous avez une heure de transfert gratuit, uniquement sur les format ci dessus.

Compression au format MPEG I ou II transfert simple ou transfert professionnel sur DVD ou montage de films PAL ou NTSC ou pour un format vidéo internet/ CD-ROM ou video téléphone. à partir de source :
MPEG IMX, Betacam SX, Digital Betacam

Merci de nous contacter pour deviser ces formats.

Compression au format MPEG I ou MPEG II transfert simple ou transfert professionnel sur DVD ou montage de films PAL ou NTSC ou pour un format vidéo internet / CD-ROM ou video téléphone.

à partir de source V2000 (Philips Radiola), Betamax et Betamax PCM et autres formats PCM Pour des formats 9,5 mm, 8mm, Super 8mm et 16mm sur télécinéma et bande type Akai VT-300, Akai VT-100 ou VT150, VCR série 1500 , VCR LP série 1700, SVR, technicolor CVC 1/4" ... Merci de nous contacter pour tous les anciens formats ou de voir notre page sur "Films argentiques".

Temps en heure Transfert simple
Prix unitaire HT de l'heure
Transfert professionnel
Prix unitaire HT de l'heure
1 à 10 38,00 € 73,00 €
11 à 20 36,00 € 71,00 €
21 à 30 34,00 € 69,00 €
Plus nous contacter...



Préparation de page d'écran pour du DVD, CD-ROM et Vidéo-CD.

Réalisation de page écran authoring avec bouton pour des liens.

Quantité Prix Unitaire HT
1 à 10 35,00 €
11 à 30 28,00 €
31 à 50 25,00 €



La différence entre transfert simple et transfert professionnel : le transfert simple est un vidage du magnétoscope vers un format direct MPEG II Pour un transfert professionnel nous passons systématiquement le magnétoscope vers un TBC (correcteur de ligne, convertion NTSC/PAL/SECAM..) voir la notice du DSC131. De même pour un transfert professionnel nous restons derriere nos systemes et faisons des corrections en temps réele pour la chroma, luminance etc.. Généralement nous obtenons un resultat de même qualité ou mieux que l'originale.
Pour un format Vidéo-CD ou un format CD-ROM, le prix est le même.
Format de support final à rajouter au prix (voir prix de la copie)

Port en sus
Prix pour un paiement comptant avec la commande, escompte déjà déduit


--------------------------------------------

Numérisation de cassettes Video8, HI8, Digital 8 et 8mm

Liste de prix pour le transfert de cassettes magnétique. Le prix est calculé à la minute. Il faut cumuler toutes les durées des bobines afin de connaître la tranche dans laquelle vous vous trouvez.

Bien entendu les transferts que nous vous rendons sont tous de la même qualité que vos originaux, voire supérieure, grâce à nos techniques de transfert qui sont plus qu’une simple copie d’un magnétoscope à un DVD. Nous utilisons, entre le magnétoscope et l’enregistrement au format DVD, 4 appareils permettant d’augmenter la qualité, en plus des magnétoscopes professionnels que nous possédons.

Prix pour le transfert de Cassettes Vidéo8, 8mm et Hi8 sur DVD vidéo dans la limite maximale de 150 minutes pour un DVD

 

Le Coût est lié à la durée avec un minimum forfaitaire (même si le film ne fait que 10 mn).

Nous vous invitons à cliquer sur ce lien : <<SAUVER VOS FILMS>> pour la version html,
ou sur celui-ci : <<Recommandations_Video.pdf>> pour la version pdf à télécharger
pour vous informer de l'urgence de conserver vos films dans le temps.

Tous le monde pense que sauvegarder des films Video8, 8mm et HI8 sur DVD Vidéo est facile. Oui, ceci est possible, mais à quelle condition !!

Car tout le monde possède encore ou peut trouver un lecteur de cassette Video8, 8mm, Digital 8 et HI8 et un ordinateur.

Mais très peu de personnes ont des magnétoscopes professionnels qui offrent la possibilité d'aligner les têtes avec la bande.
Car les caméras de type Video8, 8mm et HI8 possèdent des têtes fixes et il suffit que votre camescope ait reçu un choc, soit repasser en SAV ou même que vous vous en soyez séparé, pour que la lecture de vos bandes montre un défaut d'alignement. il faut un appareil capable de s'aligner sur votre enregistrement d'époque. Appareil que nous possédons, nous ne numérisons pas vos bandes à partir de camescopes (voir nos photos).
Et même lors de l'acquisition vous numérisez avec un seul top image (en bas à droite),

ce qui fait que vous avez des liserets à droite de haut en bas de l'écran. Cela vous fait une zone de flou et bien souvent rouge.
L'image n'est pas stable, elle tremble.

Avec nous, plus de problèmes de ce type, nous faisons un top ligne sur l'image afin de la rendre stable ,
et nous le faisons 720 fois par image, alors qu'avec un magnétoscope standard vous ne faites cela qu'une fois en bas à droite.
Faites attention, beaucoup de sociétés ne travaillent pas de cette manière.

Vous l'avez compris, nous vous donnerons une image de même qualité et bien souvent meilleure que votre cassette originale.

Nous utilisons des magnétoscopes Video8, 8mm et Hi8 de marque Sony professionnels (voir photo ci dessous),
et nous utilisons des TBC Fougerolles pour numériser vos films.

Liste des produits Sony en notre possession en Video8, 8mm et Hi8:


3 x EV-S9000E PAL



EV-S800B


EV-S9800P

Un peu d'histoire sur les bandes Video8 ou 8, Hi8 et Digital 8 :

Les trois formats (Video8 ou 8mm, Hi8, et Digital8) sont physiquement très semblables, proposant à la fois la même largeur de bande et les mêmes boîtiers cassettes quasi-identiques, mesurant 95 × 62,5 × 15 mm. Une différence entre eux réside dans la qualité de la bande elle-même, mais les différences principales résident dans l'encodage de la vidéo enregistrée sur la bande.

Le Video8 a été le premier des trois formats, il est entièrement analogique. La largeur de bande 8 mm a été choisi comme plus petit successeur du format 12mm Betamax, utilisant une technologie similaire (y compris le chargement de bande en forme de U), mais dans un format compact en réponse aux camescopes de type VHS-C. Elle a été suivie par Hi8, une version avec une résolution améliorée. Bien que ce fut toujours en analogique, certains équipements Hi8 professionnels pouvaient lire une piste son supplémentaire en numérique PCM stéréo sur une piste spéciale réservée.

Digital8 est le format vidéo le plus récent en 8mm. Il conserve le même boîtier physique de cassette que ses prédécesseurs, et peut même être enregistré au format Video8 (non recommandé) ou Hi8. Cependant, le format dans lequel la vidéo est encodée et stockée sur la bande elle-même est entièrement numérique DV (et donc très différent de l'analogique Video8 et Hi8). Certains camescopes Digital8 peuvent lire les Video8 et Hi8 avec son analogique (lecture seulement), mais ce n'est pas requis par la norme et spécification du Digital8.

Dans les trois cas c’est la même chose, une longueur de bande magnétique de 8 mm se déroulant entre deux bobines et contenue dans une cassette à carapace dure.
Ces cassettes ont la taille et l'apparence similaires avec la cassette audio (DAT), mais leur fonctionnement mécanique est beaucoup plus proche de celui des cassettes vidéo VHS ou Betamax. Le temps d'enregistrement standard est de 180 minutes pour les PAL et 120 minute pour NTSC. (La cassette contient une bande de même longueur, la durée de bande est différente entre les enregistreurs PAL et NTSC.)

Comme la plupart d'autres systèmes de vidéocassettes, le Video8 utilise un balayage hélicoïdal pour le tambour de tête pour lire et écrire sur la bande magnétique.
Le tambour tourne à grande vitesse (une ou deux rotations par image, de 1800 à 3600 tr/min pour le NTSC, et 1500 à 3000 tr/min pour le PAL).
La bande est tirée le long du chemin du tambour. Parce que la bande et le tambour sont orientés avec un léger décalage angulaire, les pistes d'enregistrement sont constituées de rayures parallèles et en diagonale sur la bande.

Le format Video8

Video8 a été lancé dans les années 1980, dans un marché dominé par le VHS-C et les formats Betamax.

En termes de qualité vidéo, le Video8, VHS / VHS-C, et bêta-II offrent des performances similaires dans leur mode lecture standard : tous ont été évalués à environ 240 lignes horizontales, en fonction de la vitesse, la qualité de la bande, et d'autres facteurs. En termes d'audio, le format Video8 a généralement surclassé ses rivaux plus anciens. Le format audio du standard VHS et du Beta était enregistré le long de la bande, linéaire à la lisière de la bande, où il était vulnérable aux dommages. Couplé à une lente vitesse de défilement horizontal, le son est comparable à celui d'une cassette audio de mauvaise qualité. En revanche, toutes les machines au format Video8 "à modulation de fréquence audio" (AFM) enregistrent le son le long du chemin de bande hélicoïdal où il est incorporé dans celui du signal vidéo. Cela signifie que les Video8 audio standards étaient d'une qualité bien supérieure à celle de ses rivales, même si l'audio linéaire avait l'avantage (contrairement à d'autres systèmes AFM), qu’il pouvait être ré-enregistré sans perturber la vidéo. (La qualité AFM pour du Betamax et VHS Hi-Fi apparaît rarement sur les camescopes, sauf sur les modèles haut de gamme.) Le format Video8 plus tard  incluera une vraie stéréo, mais les limitations de microphone du camescope à l'époque entraînaient qu'il n'y avait pratiquement pas de différences en écoute entre les systèmes AFM pour l’utilisation du camescope. En général, le Video8 a confortablement surpassé les formats non-HiFi comme le VHS et Beta.

Le Video8 avait un grand avantage sur la concurrence en pleine compétition. Grâce à aux formes compactes des camescopes, le Video8 était assez petit pour tenir dans la paume de la main de l'utilisateur. Un tel exploit était impossible avec les caméscopes Betamax et VHS, pour lesquels l'utilisateur était obligé d’être physiquement robuste et d'avoir des épaules solides pour les transporter. Le format Video8 présentait aussi un avantage en terme de durée, parce que même si VHS-C offrait les mêmes durée et taille que Video8, les cassettes VHS-C duraient seulement 40 minutes (SP). Ainsi, la capacité de 120 minutes de Video8 était bien utile pour la plupart des utilisateurs. (Les deux styles de cassettes ont des modes à 120 et 240 minutes, respectivement, mais au pris d'images de qualité réduite avec une résolution de 220 lignes seulement.) Qui dit durées plus longues dit généralement infrastructures supplémentaires (batteries d'alimentation ou plus), et donc des durées d'enregistrement plus difficiles car peu adaptées à un véritable environnement de voyage (légèreté).

L 'inconvénient principal du Video8/Hi8 est que les bandes enregistrées avec des camescopes Video8 ne peuvent pas être utilisées directement sur les magnétoscopes VHS. Bien qu'il ait été possible de copier des bandes (à l'aide du magnétoscope pour enregistrer de nouveau la source vidéo telle qu'elle a été lue par le camescope), cela conduisait inévitablement à une dégradation du signal analogique.

En fin de compte, le principal rival Video8 sur le marché du caméscope s'est avéré être le VHS-C, qui domine complètement le marché. Toutefois, les deux formats (ainsi que leurs descendants améliorés, Hi8 et S-VHS-C) ont néanmoins été très réussis. Collectivement, ils ont dominé le marché des camescopes pendant près de deux décennies avant d'être finalement évincés par des formats numériques, tels que les MiniDV et DVD de 8 cm.


Le format Hi8

Pour contrer l'introduction du format Super-VHS, Sony a introduit et présenté le HI8 (Acronyme de High-band Video8). Comme le S-VHS, le Hi8 a utilisé l’amélioration et de nouvelles formules de produits pour la création de nouveaux supports afin d'accroître la largeur de bande enregistrée du signal de luminance. Les deux Hi8 et S-VHS ont été officiellement évalués à une résolution de luminance de 420 lignes TV horizontales (560 × 480 en termes numériques d'aujourd'hui), une grande amélioration de leurs formats de base respectifs de 240 lignes et à peu près égale à la qualité du laserdisc. La résolution du Chroma pour les deux est resté inchangée, à environ 30 lignes horizontales.

Les deux S-VHS et Hi8 ont été retenus pour des systèmes d'enregistrement audio avec leurs formats de base; VHS HiFi stéréo a surclassé les Video8/Hi8 AFM, mais est resté limité aux machines haut de gamme. Dans la fin des années 1980, le format numérique (PCM) audio a été introduit dans certains modèles de catégorie supérieure Hi8 (mais jamais sur les enregistreurs S-VHS). Le Hi8 audio PCM fonctionne à une fréquence d'échantillonnage de 32 kHz avec 8 bits/échantillon. Il restitue une plus haute fidélité que les 2 pistes linéaires offertes par le VHS / S-VHS, mais largement inférieure au VHS HiFi. Les enregistreurs Hi8 PCM qui en étaient capables pouvaient enregistrer simultanément du PCM stéréo en plus de l’ancien type de son (AFM analogique) sur les pistes audio stéréo.

La mise à niveau définitive au format Video8 est venu en 1998, lorsque Sony a présenté sa capacité XR (résolution étendue). Video8 et Hi8-XR offrent une amélioration modeste de 10% dans le détail de luminance.

Les équipements pour le Video8 ne peuvent pas lire les enregistrements Hi8. Tous les équipements Hi8 peuvent lire et enregistrer dans l’ancien format Video8.

Multi PCM Audio

Le Sony EV-S9000 (Hi8), Sony EV-S700U, et Pioneer VE-D77 (Video8) soutiennent tous un mode appelé "PCM Multi Audio Recording". Alors que d'autres plate-formes prenant en charge le 8mm gardent l’enregistrement stéréo PCM, ces unités ont fourni jusqu'à cinq pistes en PCM stéréo qui ont été enregistrées dans le domaine de la vidéo. Ce format 8mm a permis de faire des bandes pour contenir 6 pistes audio en "parallèle", chacune durant jusqu'à 4 heures (en mode LP). Seule une piste stéréo peut être enregistrée ou écoutée à la fois, et les piste étaient sélectionnées avec le sélecteur "PCM Multi Audio".

Digital8
Hitachi camescope Digital8. 

Introduit en 1999, Digital8 est une nouvelle forme pour l'industrie utilisant un codec standard DV (Digital Vidéo), Il est enregistré sur les médias Hi8. En termes d'ingénierie, le Digital8 et Mini DV ne peuvent être distingués au niveau format logique. Pour enregistrer l'audio à codage numérique / vidéo sur une cassette Video8 NTSC standard, la bande doit être déroulée en double vitesse Hi8. Ainsi, un rendement de 120 minutes sur une bande NTSC Hi8 offre 60 minutes de vidéo Digital8.
La plupart des unités Digital8 offrent un mode LP, ce qui augmente la durée d'enregistrement sur le T-120 NTSC pour une bande de 90 minutes.

En format PAL, l'enregistreur Digital8 va 1 ½ fois plus rapide : ainsi, pour une vitesse de 90 minutes en mode PAL pour une bande Hi8 Digital8 on possède 60 minutes de vidéo
Sony a consenti une licence de technologie Digital8 à au moins une autre entreprise (Hitachi), qui a commercialisé quelques modèles pendant un certain temps, mais actuellement, seul Sony vend des équipements Digital8 grand public. Le principal rival du Digital8 est le format MiniDV, qui utilise une bande très petite et un boîtier de cassette réduit d'autant. Depuis, deux technologies audio ont partagé la même logique du format vidéo, Digital8 peut être théoriquement comparé au MiniDV ou DVCAM. Mais à partir de 2005, Digital8 a été relégué sur le marché du camescope d'entrée de gamme, où le prix, mais pas la performance, est le facteur déterminant. Pendant ce temps le MiniDV est devenu le standard de facto du marché intérieur de camescope numérique.

Les enregistrements Digital8 ne sont pas interchangeables avec les enregistrements analogiques, bien que de nombreux modèles d'équipements Digital8 soient en mesure de lire les enregistrements Hi8/Video8.

--------------------------------------------

Numérisation de cassettes Digital 8 Digital8

Liste de prix pour le transfert de cassettes magnétique. Le prix est calculé à la minute. Il faut cumuler toutes les durées des bobines afin de connaître la tranche dans laquelle vous vous trouvez.

Bien entendu les transferts que nous vous rendons sont tous de la même qualité que vos originaux, voire supérieure, grâce à nos techniques de transfert qui sont plus qu’une simple copie d’un magnétoscope à un DVD. Nous utilisons, entre le magnétoscope et l’enregistrement au format DVD, 4 appareils permettant d’augmenter la qualité, en plus des magnétoscopes professionnels que nous possédons.

Prix pour le transfert de Cassettes Digital 8 ou Digital8 sur DVD vidéo dans la limite maximale de 150 minutes pour un DVD

Le Coût est lié à la durée avec un minimum forfaitaire (même si le film ne fait que 10 mn).

Nous vous invitons à cliquer sur ce lien : <<SAUVER VOS FILMS>> pour la version html,
ou sur celui-ci : <<Recommandations_Video.pdf>> pour la version pdf à télécharger
pour vous informer de l'urgence de conserver vos films dans le temps.

 

MiniDV /DVC contre le format Digital8


Contrairement à ce que tout le monde croie, le format Digital8 n'est pas techniquement inférieure au miniDV - les deux sont identiques au niveau de bitstream (du débit). Du point de vue utilisateur le Digital8 est pareille que le DV (ou a peu prés compatible avec le miniDV.) Au niveau de l'application (par exemple, dans un lien 1394/Firewire), un caméscope Digital8 apparaît et se comporte exactement comme un caméscope Mini DV.

Le format Digital8 et Mini DV on des utilisations différente, des cassettes non-interchangeables, même avec des cassettes Digital8 étant la plus grande des deux physiquement. Les deux formats peuvent également utiliser différentes formulations de de dépôts métalliques sur la bande : Pour le Digital8 vous pouvez utiliser des métaux de particules ou bien de métal qui est évaporé sur le subtrat, pour le miniDV il n’existe que sur métal évaporé. La durée d'enregistrement maximale pour Digital8 et Mini-DV est de 135 minutes et 130 minutes, respectivement, en utilisant des bandes D-90 et DVM-85. Ces bandes extra-minces, et bandes extra-long sont rares et coûteux.

En outre, le Digital8 utilise une bande à 29mm par seconde; soit  plus haut de gamme que le DVCAM (28mm/s) et DVCPRO (34mm/s). Le MiniDV utilise une bande de 19 mm/s. Selon le communiqué de presse de Sony du 7 Janvier 1999, pour le format MiniDV une image est enregistrée sur 10 pistes, avec le format Digital 8 l’information pour  former une image est enregistrée à la verticale sur 25 pistes. L'utilisation de cette méthode d'enregistrement permet d’enregistrées des images numériques sur une cassette Hi8.

Segment de marché des Caméscope Sony et Hitachi que le Digital8

Alors que la vidéo Hi8 analogique apprécié l'utilisation généralisée de la vidéo domestique amateur, les programmes actuels de télévision d’affaires, et certaines nouvelles organisations professionnelles, le Digital8 semble rester strictement au niveau du consommateur (amateur) du produit. Ceci est probablement un reflet de la conception de Sony et les objectifs du marché pour le format Digital8 : pour offrir une mise à niveau moindre coût pour les clients actuels (venant du format analogiques 8 mm), en tirant parti de l'infrastructure de fabrication existante du 8 mm en matériel vidéo, et en offrant un format familier des médias mais avec des capacités numériques. En outre, le format Digital8 a été fabriqué quelque temps après le miniDV, donnant au format DV un rival et une avance sur le marché professionnel. Bien que l'équipement Digital8 peu ou n’a pas a été produite pour le marché professionnel, il n'existe pas d'obstacles techniques s'opposant à son développement. En fait, les caméras Digital8 ont été utilisées pour le film professionnel et  secteur de la télévision; par exemple, Hall of Mirrors, The Movie en 2001.

L'avenir du format Digital 8 est remis en question par Sony, et est la seule société produisant des équipements encore Digital8, et actuellement Sony n'a pas l'intention de développer de nouveaux Digital 8 caméras. Hitachi commercialise une Digital8 et quelques caméscopes pendant un certain temps mais ne le fait plus. A partir de 2005 et plus tard, la ligne de produits Digital8 s'adresse uniquement aux consommateurs d'entrée de gamme. C'est probablement parce qu’il est le plus grand, et plus volumineux que la cassette Digital8 est perçue comme une technologie inférieure, même si les formats DV et Digital8 offre d’indiscernables performance en Audio et vidéo. En fait, le plus grand format 8mm est plus robuste, avec de plus large pistes. La plupart, et même pratiquement  tous les caméscopes Digital8 peut lire le format des bandes Video8 et Hi8 analogique. Ainsi que les caméscopes, Sony a également fabriqué des lecteurs de Vidéo Portables au format Digital8 comme les Walkman, le GV-D200 et GV-D800.

Variations des différentes Cameras et Modeles

Dans les premières années après l'introduction du format du Digital8, Sony a vendu une ligne de produits avec comme cible les consommateurs haut de gamme («prosumer».) Bien que Sony n'a jamais commercialisé ou orienté ce produit par niveau d'entrée gamme ou semi-professionnel, il a, en fait, une telle variation. Que la ligne plus orienté vers le consommateur utilise un CCD  de 1/6 " et la ligne plus prosumer utilise un CCD  de1/4". Tous les deux ont existé depuis le commencement, mais les modèles 1/4 "CCD ont été discrètement été abandonné.

Certains modèles permettent un mode d'enregistrement LP, ce qui donne 90 minutes sur une cassette Hi8 standard. Des exemples du modèles en 2003 comme les TRV-150, 250, 350 et 351. Fait intéressant, le manuel du propriétaire (Sony) est le même pour tous les modèles  comme les : TRV-118, 318, et 418  en versions Hi8. Les deux variantes générale permette d'utiliser un petit CCD  de 3mm, bien que le nombre de pixels varie entre les Digital8 (460K) et le Hi8 (320K) modèles.

Bien que les modèles CCD de 1/4 " sont tout à fait capable de prendre une photo, qui est une fonction secondaire et ils n'ont pas la fonction sur la Memory Stick de Sony pour lire les  images jpeg. La plupart des modèles d'entrée de gamme et plus tard, seront centré sur des caractéristiques telles que une meilleure qualité d'images fixes (voir ci-dessous), et des grandeurs de capacité de mémoire sur la  Memory Stick Sony plus importante, et les fonctions de programmation plus nombreuses. La combinaison des images fixes et de capture vidéo est désormais courant, mais une bonne image fixe CCD a des qualités différentes à partir d'une bonne vidéo CCD. Les caméras ont également perdu au passages les caractéristiques généralement que demande une clientèle de haut niveau semi-professionnel. En 1999 le TRV-310, par exemple, a le CCD  en 1/4 ", un plein écran LCD  de 3,5", comme maintenant que l’on trouve disponible sur les modèles très professionnel comme le Sony miniDV, un objectif d’ouverture f1 0.4, la vitesse variable d'obturation, une mise au point manuelle, et d'autres contrôles très professionnels. L'objectif sur un type 1/6 "CCD est f1.8, va environ 60% plus vite qu'un f1.4. Le TRV-310, a un capteur CCD  de 1/4 " avec un nombre de pixels de 460K et compte un nombre de pixel effective de 290K. Le CCD est petit avec moins de pixels il permet une plus petite profondeur de champ et peut introduire intentionnellement du floue dans certaines situations, ce qui est hors de question avec le CCD  en 1/6 ". Qui a également une sensibilité plus grande à la lumière, 1 lux contre 7 lux pour le CCD  en 1/6 " (sans activer le mode Night Shot), et moins de bruit sur le capteur en conditions de faible éclairage.

Les enregistrements analogiques

Avec les équipements au format Digital8 vous ne pouvez pas enregistrer en format analogique Video8/Hi8, mais certains équipements offre une compatibilité de lecture avec les enregistrements 8 mm analogiques. Même si, il ya des limites, la lecture audio est limitée par la bande sonore Video8/Hi8 FM analogique qui est inhérente à la piste qui permet d’éditer horodatage que l’on peut mêtre sur la bande. La plupart des caméscopes Digital8 avec la lecture analogique peut aussi simultanément envoyer la numérisation des images analogiques, en envoyant le signal converti via l'interface FireWire du caméscope à un ordinateur avec capture vidéo HW et SW. Une telle conversion aura pour  l’audio sur les Video8/Hi8 un effet similaires de la même qualité vidéo que l'original, qui pourrat une fois numérisé être modifiés et utilisés comme des fichiers vidéo ou converti en DVD.


Nous vous invitons a lire en complément le lien suivant -->Vidéo 8, HI 8 et 8mm complémentaire a nos descriptions ci-dessus

--------------------------------------------

Numérisation de cassettes VHS et VHS-C

Liste de prix pour le transfert de cassettes magnétiques. Le prix est calculé à la minute. Il faut cumuler toutes les durées des bobines afin de connaître la tranche dans laquelle vous vous trouvez.

Bien entendu les transferts que nous vous rendons sont tous de la même qualité que vos originaux, voire supérieure, grâce à nos techniques de transfert qui sont plus qu’une simple copie d’un magnétoscope à un DVD. Nous utilisons, entre le magnétoscope et l’enregistrement au format DVD, 4 appareils permettant d’augmenter la qualité, en plus des magnétoscopes professionnels que nous possédons.

Prix pour le transfert de Cassettse VHS et VHS-C sur DVD vidéo dans la limite maximale de 150 minutes pour un DVD

Le Coût est lié à la durée avec un minimum forfaitaire (même si le film ne fait que 10 mn).Mmaximum 2h30 par DVD.

Nous vous invitons à cliquer sur ce lien : <<SAUVER VOS FILMS>> pour la version html,
ou sur celui-ci : <<Recommandations_Video.pdf>> pour la version pdf à télécharger
pour vous informer de l'urgence de conserver vos films dans le temps.

Tout le monde pense que sauvegarder ses films VHS ou VHS-C sur DVD Vidéo est facile. Oui ceci est possible, mais à quelle condition !!

Car tout le monde possède encore ou peut trouver un lecteur de cassette VHS et un ordinateur.

Mais très peu de personnes ont des magnétoscopes avec 8 têtes pour récupérer un maximum d'informations à la base.
Et même lors de l'acquisition vous numérisez avec un seul top image (en bas à droite),

ce qui fait que vous avez des liserets à droite de haut en bas de l'écran. Cela vous fait une zone de flou et bien souvent rouge.
L'image n'est pas stable, elle tremble.

Avec nous, plus de problèmes de ce type, nous faisons un top ligne sur l'image afin de la rendre stable ,
et nous le faisons 720 fois par image, alors qu'avec un magnétoscope standard vous ne faites cela qu'une fois en bas à droite.
Faites attention, beaucoup de sociétés ne travaillent pas de cette manière.

Vous l'avez compris, nous vous donnerons une image de même qualité et bien souvent meilleure que votre cassette originale.

Nous utilisons des magnétoscopes VHS et VHS-C de marque Philips D20 et JVC 2000, 8 têtes,
compatibles également Mpeg et 1080i,
et nous utilisons des TBC Fougerolles.

Que faire si vous avez des cassettes moisies ?

Si vous avez des cassettes moisies, comme illustré sur la bobine de gauche avec des taches, il ne faut pas hésiter à nous les confier le plus rapidement possible. La vidéo se dégrade dans le temps. Si vous avez des cassettes et voulez éviter cela, n'attendez pas ! Il vous en coûtera moins cher de les faire numériser aujourd'hui plutôt que demain. Dans un tel cas, nous sommes obligés de démonter la cassette afin de savoir si la moisissure est juste sur le dessus (sur la tranche) ou a atteint la bande dans sa largeur. Si oui, nous devons réaliser un traitement pour récupérer ce qui peut être encore intact. Le prix représentera le coût normal de numérisation, additionné du temps que le technicien passera à nettoyer la bande.

Histoire du VHS :

Video Home System

Video Home System plus connu sous son sigle VHS, mis au point par JVC à la fin des années 1970. Sa diffusion grand public fut annoncée en 1976.
L’expression anglaise Video Home System  (système vidéo domestique), plus connu sous son sigle VHS est une norme d’enregistrement de signaux vidéos sur bande magnétique de 1/2 pouce, développé par des consommateurs japonais de la société JVC et lancé en 1976. Il a d'abord été commercialisé pour le grand public le 1 Octobre 1977. Au cours de la dernière partie des années 1970 et le début des années 1980, l'industrie de la vidéo à domicile a été confrontée à la guerre du VHS contre Betamax et contre le V2000, et c’est le VHS qui finira par l’emporter.

La durée d’enregistrement des cassettes commercialisées dans ce format peut atteindre 2 heures (cassette E-120), 3 heures (E-180), 4 heures (E-240) et même 5 heures (E-300). Il faut remarquer que le défilement de la bande est plus rapide au format NTSC américain. De ce fait, la durée des cassettes vendues aux États-Unis d'Amérique est plus faible, entre 2 h (T-120) et 3 h 30 (T-210) en enregistrement de qualité normale (SP pour l'anglais "Standard Play"). Mais certains magnétoscopes au format NTSC peuvent enregistrer et lire à demi vitesse (LP pour "Long Play"), ou même au tiers de la vitesse de défilement (EP pour "Extended Play" ou SLP pour "Special Long Play") de la bande, multipliant ainsi par 2 ou par 3 la durée (jusque 10 h 30 avec une T-210). En Europe, la durée peut être portée par le même système jusqu’à 12 h avec une cassette E-240 (15 h avec une E-300). Cette augmentation de durée se fait évidemment au détriment de la qualité.
La cassette VHS présente l’avantage de proposer des durées plus longues, d’être plus rapide en rembobinage avec avance rapide (visalisation) et surtout un mécanisme moins complexe pour la bande de transport autour de la tête.

Le standard a été largement ouvert et a permis de lancer cette technologie pour la production de masse, sans coûts de licence.  Le VHS finira par s’imposer en tant que format vidéo domestique dominant, surpassant les autres vers le milieu des années 1980 et dans les années 90.
Des années plus tard, le format disque optique a commencé à offrir une meilleure qualité que les bandes vidéo. Le premier de ces formats, Laserdisc, n'a pas été largement adopté, mais laissera plus tard le DVD (Digital Video Disc, maintenant appelé Digital Versatile Disc) prendre sa place.

Le sigle VHS aurait signifié pendant la phase de développement "Vertical Helicoïdal System".

Voici la taille d'une cassette VHS :

Caractéristiques

Durant les années 1980 et 1990, la VHS est la norme la plus commune pour la vidéo familiale à travers le monde entier. Son utilisation se borne à la large diffusion et à l’enregistrement des émissions de télévision pour les particuliers. Son successeur est le DVD.

Dans les années 1980, la VHS s’est imposée comme la norme de la vidéo grand public face à ses concurrents : le Betamax de Sony et le V2000 de Philips.

La VHS offre une qualité d’image en général inférieure à celles des supports numériques. Les premières générations d'appareils ont un son mono avec un faible rapport signal/bruit, une bande passante restreinte et un taux de distorsion élevé. L’ajout d'une piste Hi-Fi stéréo a permis de bénéficier d’un son d'une qualité largement supérieure. Ce format subsiste encore plus de 30 ans après sa création car il a cinq avantages : son universalité, sa qualité, sa fiabilité, sa solidité et son prix.
Avec sa largeur de bande de 2,3 MHz pour la luminance elle permettait la restitution d'une qualité d'image de 240 points/ligne. La réception hertzienne de l'époque atteint péniblement les 300-330 points/ligne.

Mais avec seulement une largeur de 0,4 MHz dédiée à la chrominance, on obtient des couleurs très baveuses, la couleur n'atteignant péniblement que 40 points par couple de lignes face aux 120 du Hertzien (1,2 MHz).
La luma avait donc une résolution comparable à du 342*576. (342*Facteur de Kell = 240) Mais la chroma n'avait qu'une résolution comparable à du 56*288 ...

Du fait de cet handicap de chroma il est communément admis que la résolution de la VHS est visuellement comparable à celle du VCD qui elle n'était que de 352*288 pour la luma mais avec une chroma de 176*288.

Variantes

Diverses variantes existent, certaines n’ayant jamais été réellement commercialisées :

  • VHS : version standard.
  • VHS-HQ : haute qualité, correspond aux magnétoscopes standard des années 90. Une meilleure électronique permettant d'obtenir une meilleure largeur de bande sur le même support et d'atteindre une luminance de 250 points/lignes
  • VHS Hi-Fi : son enregistré sous la vidéo, en modulation de fréquence et en stéréo.
  • VHS-C : variante à cassette compacte pour les caméscopes. Des adaptateurs permettent de lire les cassettes au format compact dans les magnétoscopes de salon.
  • S-VHS : La Super-VHS (S-VHS) est un standard audiovisuel dérivé de la VHS

En Super-VHS, l’image est améliorée par une augmentation de la définition (400 lignes au lieu de 240 en PAL) ainsi qu’un meilleur traitement du signal : la luminance et la chrominance sont enregistrées et, si possible, transmises séparément (format S-Video ou Y/C). Néanmoins la chroma partage l'écueil de la VHS de n'avoir une largeur de bande que de 0,4 Mhz. Le traitement du son reprend les spécifications de la VHS Hi-Fi.

  • S-VHS-C : combinaison des deux précédents.
  • W-VHS : version haute définition, supporte aussi la vidéo en relief (3D).
  • D-VHS : version numérique, jusqu’à 21 heures d’enregistrement sur cette cassette.
  • D-Theatre : cassettes préenregistrées de type D-VHS  vendues depuis 2002 aux États-Unis d'Amérique. Les films sont encodés au format 720p et 1080i. Ces cassettes ne peuvent être lues que par des magnétoscopes D-VHS portant le logo D-Theatre.

La cassette VHS servit également au début des années 80 de support d'enregistrement numérique du son : Technics SV-P100

La relève

Avec l’apparition des DVD enregistrables et d’appareils permettant d’enregistrer des programmes télévisés sur disque dur, la VHS décline dès le début des années 2000. Elle est peu à peu abandonnée pour les publications de films au profit des DVD.
Pour l'anecdote, en 2008, le film « Bienvenue chez les Ch'tis » est vendu en DVD, mais son succès est tel qu'il l'est aussi en VHS, alors que ce format est pratiquement abandonné depuis quelques années.

Normes des signaux de télévision

Le format VHS peut enregistrer et lire toutes les variétés de signaux de télévision analogiques en vigueur au moment ou la VHS a été conçue. Cependant, une machine doit être conçue pour enregistrer une norme donnée. Typiquement, une machine VHS ne peut traiter que des signaux du pays où elle a été vendue.  Les signaux suivants existent en VHS classique.

  • SECAM / 625/25 (SECAM, variété française)
  • MESECAM / 625/25 (SECAM d'autres pays plus, notamment l'ex-Union soviétique et au Moyen-Orient)
  • NTSC / 525 / 30 (La plupart des régions des Amériques, le Japon, la Corée du Sud)
  • PAL 525/30 (ie /, PAL-M, Brésil)

PAL / 625 / 25 (Europe de l'Ouest, l'Australie, de nombreuses régions d'Asie comme la Chine et l'Inde, certaines parties de l'Amérique du Sud comme l'Argentine, l'Uruguay et les îles Malouines, et en Afrique)
Depuis les années 1990, le double et le multi-standard en machines VHS sont devenues de plus en plus fréquents. Ceux-ci peuvent manipuler les cassettes VHS de plus d'un standard. Par exemple, régulièrement les appareils VHS vendus en Australie et en Europe de nos jours peuvent généralement traiter le PAL, MESECAM pour l'enregistrement et la lecture, plus NTSC pour la lecture seulement. Des machines dédiées au format multistandard permettent de traiter toutes les normes indiquées, un modèle haut de gamme peut même convertir une cassette d'un standard à un autre en utilisant un convertisseur intégré dans ces normes.
Le  S-VHS n'existe que dans le format PAL/625/25 et NTSC/525/30.
Un petit nombre de lecteurs VHS est en mesure de décoder les sous-titrage sur une vidéo enregistrée sur cassettes avec en plus le format teletext . Un plus petit nombre encore est en mesure, en outre, d'enregistrer les sous-titres transmis avec le mode standard télétexte, signaux transmis simultanément avec le programme associé.

 

Longueurs de bande

NTSC et PAL / SECAM cassettes VHS sont physiquement identiques (bien que les signaux enregistrés sur la bande soient incompatibles). Toutefois, les vitesses de bande diffèrent entre NTSC et PAL / SECAM, le temps de lecture pour toute cassette donnée variera en conséquence entre les systèmes.

Afin d'éviter toute confusion, les fabricants indiquent la durée de lecture en minutes. Il est parfaitement possible d'enregistrer et de lire une cassette vierge T-XXX dans une machine PAL ou une bande E XXX dans une machine NTSC, mais la durée en résultant sera différente de celle indiquée. SP est la Lecture standard et LP est la longue-durée à demi vitesse pour les formats NTSC et PAL. EP / SLP désigne Extended Play / Super Long Play à la vitesse 1/3 pour les régions NTSC.

  • E-XXX indique le temps de la durée en minutes pour le PAL ou SECAM en vitesse SP.
  • T-XXX indique le temps de la durée en minutes pour NTSC ou PAL-M en vitesse SP.
Longueurs de bande courantes des Cassettes et durée en minutes (heures)
Type de cassette: Longueur de bande Durée pour le NTSC Durée pour le PAL
m ft SP LP EP / SLP SP LP
T-120 247,5 812 120 min (2 h) 240 min (4h) 360 min (6h) 169 min (2:49 h) 338 min (5:38 h)
T-180 368,8 1210 180 min (3 h) 360 min (6 h) 540 min (9 h) 253 min (4:13 h) 507 min (8:27 h)
T-210 (rare) 433,1 1421 210 min (3:30 h) 420 min (7 h) 630 min (10:30 h) 294 min (4:56 h) 592 min (9:52 h)
DF480 (T-240 equiv) 495 1624 240 min (4 h) 480 min (8 h) 720 min (12 h) 340 min (5:40 h) 680 min (11:20 h)
E-120 173,7 570 83 min (1:26 h) 172 min (2:52 h) 258 min (4:18 h) 120 min (2 h) 240 min (4 h)
E-180 259,4 851 129 min (2:09 h) 258 min (4:18 h) 387 min (6:27 h) 180 min (3 h) 360 min (6 h)
E-240 348,1 1142 173 min (2:53 h) 346 min (5:46 h) 519 min (8:39 h) 240 min (4 h) 480 min (8 h)
E-300 435,1 1427 216 min (3:36 h) 432 min (7:12 h) 649 min (10:49 h) 300 min (5 h) 600 min (10 h)

Le VHS-C est un format compact du VHS introduit en 1982 et utilisé principalement pour les caméscopes compacts. Le format est basé sur la même bande que celle utilisée en VHS. De ce fait, les cassettes peuvent être lues dans un magnétoscope standard VHS avec un adaptateur. Bien que très peu coûteux, le format est largement obsolète, même en tant que norme largement diffusée et a été remplacé sur le marché par des formats vidéo numériques, de dimensions plus réduites.

La bande magnétique des cassettes VHS-C est enroulée sur une bobine principale et utilise une roue dentée qui déplace la bande vers l'avant. Elle peut également être déplacée à la main.


Le VHS-C a été l'un des formats pionnier du marché des caméscopes compacts, et a été diffusé pour rivaliser avec le Video8. La cassette VHS-C est plus grande que la cassette Video8, mais le VHS-C est compatible avec les magnétophones VHS. Une version de meilleure qualité VHS-C a été également créée, sur la base du S-VHS, connu sous le nom de S-VHS-C, qui a rivalisé le Hi8, et une version pour une plus grande qualité que le Video8. L'arrivée sur le marché des caméscopes S-VHS-C peu coûteux a conduit à l'insertion sur la plupart des magnétoscopes modernes d'une fonctionnalité appelée SQPB, ou SuperVHS, mais cela n'a pas un impact significatif sur le marché contrairement à l'arrivée du MiniDV comme norme de produit manufacturé à faible coût. MiniDV est de plus numérique, et la vidéo atteint une grande qualité facilement accessible aux consommateurs, ce qui rend les camescopes analogiques largement obsolètes.

Par rapport à Video8, le VHS-C a une qualité vidéo identique, mais une durée plus courte, de 40 minutes contre 120 à vitesse SP pour les plus courts, et 120 contre 240 mn pour les modes les plus longs, bien qu’à un moment JVC ait commercialisé une cassette VHS-C de 45 minutes et de 60 minutes mode SP avec la formulation Extra High Grade (135 minutes, et 180 minutes en mode EP / SLP).

En 2011, quelques VHS-C et les camescopes S-VHS-C sont toujours disponibles chez  JVC à prix très bas (~ 200 $ US), et les médias restent largement disponibles à un coût relativement faible.


Cassette VHS-C dans son boîtier (le boîtier possède le même format et la même taille qu'une cassette VHS)

Taille en mètre, exemple 0,025m = 2,5 cm

--------------------------------------------

Numérisation de cassettes DVHS

Nous pouvons transferer dans la mesure du possible , si le film n'est pas crypté (voir les définitions ci dessous) dans un format DVD, pour un format pour disque dur ou Blu ray, il est préférable de nous contacter pour connaitre votre besoin et de vous donner un ordre de prix.

Voici le type d'appareil que nous utilisons.

JVC D-VHS HM-DH30000U HDTV

Philips VR20 DVHS

Caractéristique :

·  Digital VHS, Super VHS, VHS et le niveau enregistrement et lecture

· Super VHS ET enregistrement et lecture

· Un DF-420 D-VHS (non inclus) stocke jusqu'à 3,5 heures de matériel en mode HS (28,2 Mbit / s), 7 heures en mode STD (14,1 Mbit / s), soit 21 heures en mode LS3 (4.7 Mbps)

· D-VHS, l'enregistrement vidéo et la lecture des options: 1080i, 720p, 480p et 480i

· D-VHS, enregistrement et de lecture de 5.1-canal Dolby Digital HDTV émissions du son surround dans votre système de home cinéma

· HiFi stéréo VHS et S-VHS pour la lecture Dolby ® Pro Logic ™ de son surround avec votre système de cinéma maison

·  D-VHS (HS, STD, LS3) S-VHS (SP, EP) S-VHS ET (SP, EP) HiFi VHS (SP, EP) VHS (SP, EP) D-VHS (HS, STD, LS3) S-VHS (PS, PE), S-VHS ET (SP, EP) HiFi VHS (SP, EP) VHS (SP, EP)

Pour le Philips VR20 D DVHS :

GENERALES

Largeur de bande : 12,65 mm
Vitesse de bande : (VN) : 23,39 mm/s ; (LD) : 11,70 mm/s
Durée maximale d'enregistrement
D-VHS (STD) : 420 mn avec une cassette vidéo DF-420
D-VHS (LS3) : 1260 mn avec une cassette vidéo DF-420
S-VHS/VHS (VN) : 240 mn avec une cassette vidéo E-240
S-VHS/VHS (LD) : 480 mn avec une cassette vidéo E-240

VIDEO/AUDIO (D-VHS)

Format : Mode norme MPEG2
Composition des pistes
Vitesse d'enregistrement : 16,67 mm/s (mode STD) ; 5,56 mm/s (mode LS3)
Azimut des têtes : ±30 deg.
Vitesse de tambour : 1800 tr/mn
Système d'alignement : Système à piste d'asservissement
Caractéristiques d'enregistrement
Débit d'entrée des données principales : 14,1 Mbit/s (mode STD) ; 4,7 Mbit/s (mode LS3)
Débit d'entrée des données auxiliaires : 0,146 Mbit/s (mode STD) ; 48,7 Kbit/s (mode LS3)
Débit d'enregistrement : 19,14 Mbit/s
Structure de piste : 1 secteur
Longueur de bloc de synchronisation : 112 octets
ECC interne : Code RS ; ECC externe : Code RS
Transposition des mots codés : 6 pistes
Système de modulation : SI-NRZI

VIDEO/AUDIO (S-VHS/VHS)

Format : Standard S-VHS/VHS PAL/SECAM
Système de signal : Signaux couleur PAL/SECAM et monochromes CCIR, 625 lignes/50 trames
Système d'enregistrement : Système à deux fois deux têtes rotatives, balayage hélicoïdal avec combinaison de têtes vidéo
DA4
Rapport signal/bruit : 45 dB
Résolution horizontale : 400 lignes (S-VHS-PAL)
250 lignes (VHS-PAL) ; 240 lignes (VHS-SECAM)
Gamme de fréquence : 70 Hz à 10.000 Hz (audio normal) ; 20 Hz à 20.000 Hz (audio Hi-Fi)

Prix de transfert de cassette vers un DVD, possibilité de plusieurs cassettes jusqu'a concurrence de 150 minutes.Aprés le prix recommence a zero.

Le Coût est lié à la durée minimum forfaitaire, même si le film ne fait que 10 mn

Nous avons d'autres type de magnetoscopes, mais utilisons ceux-ci en priorité. Ces produits possédent a la base 8 têtes de lectures ce qui nous donnes baucoup plus d'information que des lecteurs VHS traditionnel même professionnels. Ce qui fait que vos cassettes déjà a la base nous avons une bonne qualité avant de lancer la correction par un TBC et correcteur d'image colorimétrique avant de faire la compression final en DVD.

Un TBC est un Correcteur de signaux vidéo, il permet d´obtenir une image de qualité en diminuant les pertes dues aux diverses atténuations, lors d´un enregistrement vidéo, ou d´une duplication de cassette. Il s´intercale entre le lecteur et l'enregistreur. Les réglages permettent d´ajuster le niveau du gain et du contraste d´image.

réglage : teinte , brillance, couleur, contraste
Compatible avec tous les standars, ntsc, pal, secam

Nous utilisons des TBC Fougeroles et Sony la référence

Historique du D-VHS

D-VHS

Lancé commercialement à partir de 1998, le D-VHS (Digital Video Home System) est un format vidéo numérique développé par JVC en collaboration avec Hitachi, Matsushita et Philips. Le D-VHS exploite le même type de mécanisme et de support que celui des vidéocassettes de type S-VHS. Dans sa version d’origine, il a été conçu pour permettre d’enregistrer et de lire à la fois la vidéo numérique en définition standard. Son évolution en 2002 a permis de le doter de la compatibilité TVHD. Ultime évolution du format VHS progressivement abandonné au profit des disques enregistrables (DVD, Blu-ray, disques durs multimédias…), il représente jusqu’à l’apparition des coûteux enregistreurs Blu-ray en 2008, le seul moyen grand public destiné à enregistrer et stocker en numérique, les programmes SD et TVHD sur des supports individuels et amovibles. Toutefois, il n’est pas doté d’un démodulateur (récepteur) compatible avec la TNT (DVB-T).

Doté d’une sauvegarde exploitant la norme MPEG-2 (et non pas le MPEG-4 et l’encodage H.264 exploités par les récepteurs TVHD actuels), il permet toutefois d’enregistrer selon deux résolution d’image à haute résolution : 720p et 1080i avec ou sans re-compression MPEG-2 selon la vitesse d’enregistrement/lecture choisie.

Capacité et fonctionnalités

Comme certains magnétoscopes VHS, la platine D-VHS est dotée de plusieurs vitesses d’enregistrement/lecture ce qui permet une capacité adaptée au type d’archivage (de la basse résolution à la HD non recompressée) : Haute vitesse (HS), vitesse standard (STD) et vitesse lente (LS) en vitesse 13 (LS3) voire en 15 (LS5) sur un modèle proposé par JVC. La TVHD exploite soit la résolution 1 920×1 080 entrelacée (1080i), soit 1 280×720 (720p) au débit de 28,2 Mbit/s (en mode HS). La définition standard exploite 720×480 et un débit allant de 2,8 à 14,1 Mbit/s selon la vitesse (STD, LS3 ou LS5).

Capacité normalisée des cassettes D-VHS

Type

Capacité

Longueur de bande

Durée d’enregistrement

 

 

 

HS ou VHS-SP

STD ou VHS-LP

LS3

LS5

DF-240

25 GB

248 m

120 min (2 h)

240 min (4 h)

720 min (12 h)

1 200 min (20 h)

DF-300

31,7 GB

~300 m

150 min (2 h 30)

300 min (5 h)

900 min (15 h)

1 500 min (25 h)

DF-420

44 GB

433 m

210 min (3 h 30)

420 min (7 h)

1 260 min (21 h)

2 100 min (35 h)

DF-480

50 GB

500 m

240 min (4 h)

480 min (8 h)

1 440 min (24 h)

2 400 min (40 h)

Vidéocassettes enregistrées "D-Theater"

En 2002, aux États-Unis, des vidéocassettes D-VHS préenregistrées ont été commercialisées sous le label « D-Theater ». Mais ce support est incompatible avec les platines D-VHS antérieures n’affichant pas le logo « D-Theater ». Les éditeurs 20th Century Fox, Artisan Entertainment, DreamWorks et Universal Pictures ont proposé une centaine de titres jusqu’au début de 2004. La plupart de ces vidéocassettes intègrent une protection anti-copie (DTCP), qui interdit le transfert via la prise de sortie FireWire.

 

--------------------------------------------

 

Numérisation de cassettes de type U-Matic (Umatic) et BVU en SP ou non

Liste de prix pour le transfert de cassettes magnétiques. Le prix est calculé à la minute. Il faut cumuler toutes les durées des cassettes afin de connaître la tranche dans laquelle vous vous trouvez.

Prix pour le transfert de Cassettes Umatic, Umatic SD et BVU et BVU SP

Bien entendu les transferts que nous vous rendons sont tous de la même qualité que vos originaux, voire supŽrieure, grâce à nos techniques de transfert qui sont plus qu’une simple copie d’un magnétoscope à un DVD. Nous utilisons, entre le magnétoscope et l’enregistrement au format DVD, 4 appareils permettant d’augmenter la qualité, en plus des magnétoscopes professionnels que nous possédons.

sur DVD vidéo dans la limite maximale de 150 minutes pour un DVD

Le Coût est lié à la durée avec un minimum forfaitaire (même si le film ne fait que 10 mn).Mmaximum 2h30 par DVD.

Nous vous invitons à cliquer sur ce lien : <<SAUVER VOS FILMS>> pour la version html,
ou sur celui-ci : <<Recommandations_Video.pdf>> pour la version pdf à télécharger
pour vous informer de l'urgence de conserver vos films dans le temps.

Un peu d'historique sur ce format :

U-matic est un format de cassette vidéo d'abord montré par Sony avec le premier prototype en Octobre 1969, puis une introduction sur le marché en Septembre 1971. Il a été parmi les premiers formats vidéo à contenir une bande vidéo dans une cassette, par opposition aux différents formats bobine libre de l'époque. Contrairement à la plupart des autres formats à base de cassette, la fourniture et l'adoption de bobines dans la cassette a permis l’utilisation dans des « directions opposées » lors de la lecture, avance rapide et retour rapide: une bobine tournait dans le sens horaire alors que l'autre tournait dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Un mécanisme de verrouillage intégré à chaque cassette, avec des moyeux, sécurise les rubans pendant le transport en maintenant le ruban enroulé étroitement sur les moyeux. Lorsque la cassette est chargée dans le magnétoscope (VCR) ou le lecteur, le mécanisme relâche les moyeux, les moyeux permettent de laisser tourner. Une porte à ressort qui fait office de couvercle latéral protège la bande des dommages; lorsque la cassette est insérée dans le magnétoscope, la porte est libérée et est ouverte, permettant au mécanisme du magnétoscope d'enrouler la bande autour de la tête du tambour rotatif vidéo. Un enregistrement accidentel est empêché par la présence d'un bouton rouge en plastique muni d'un trou sur la surface inférieure de la bande. Supprimez le bouton et l’enregistrement peut se faire. Dans le cadre de son développement, en Mars 1970, Sony, Matsushita Electric Industrial Co. (Panasonic), Victor Co. of Japan (JVC), et cinq sociétés non japonaises se sont entendues sur l’unification des normes.

La bande vidéo fait ¾ pouces (1,9 cm) de large, de sorte que le format est souvent connu sous le nom «trois-quarts de pouce» ou simplement «trois quarts», la comparant à d'autres formats ouverts de bobine vidéo du même millésime (vintage), tels que les bandes en  1 pouce de Type  C et les bandes en 2 pouces  vidéo quadruplex ou quad.

U-matic a été nommé d'après la forme du chemin de la bande quand elle a été enroulée autour du tambour hélicoïdal de la tête vidéo, qui ressemblait à la lettre U. Betamax utilisait ce même type de "U-Chargement ".

Le nombre total de lignes de résolution horizontale potentiel pour la norme U-matic est de 280 lignes par hauteur d'image. La  Résolution verticale est la norme NTSC de 486 lignes de balayage visible, et la durée d'enregistrement est limitée à une heure.

U-matic est aussi disponible dans une taille en plus petite cassette, officiellement connue sous le nom U-Matic S. Tout comme VHS-C, U-Matic S a été conçu comme une version plus portable que le U-Matic, pour être utilisé dans les petites entreprises avec des enregistreurs de format S tel que le Sony VO-3800 (la première machine portative U-Matic S lancée par Sony en 1974), VO-4800, VO-6800, VO-8800, BVU-50, BVU-100 et BVU-150 (parmi d'autres de Sony, Panasonic, JVC et d'autres fabricants). Pour minimiser le poids et l'encombrement dans le domaine, les enregistreurs portables avaient une alimentation secteur externe, ou pouvaient être exploités à partir de batteries Ni-Cad rechargeables. Du point de vue du prix, la série VO a été orientée vers les domaines éducatif, public et industriel. De ce fait, elle n'offre pas la balance sur les connecteurs audio, et ne comprend généralement pas de code temporel SMPTE (même si une ou deux entreprises ont offert des services de modification après-vente pour installer du time code longitudinal). Le VO-3800 était fabriqué en grande partie en métal, ce qui rendait l'unité relativement lourde, mais toujours techniquement portable. Le VO-4800 a les mêmes fonctionnalités que la VO-3800, mais présente un poids considérablement réduit par la diminution de la taille, par le remplacement de nombreux composants en plastique. Le VO-8800 est le dernier de la série VO portable à être produit par Sony, et à utiliser le mode de bande à transport à commande électromagnétique. Le VO-6800 est le plus compact des enregistreurs portables VO. Il a également apporté l'amélioration d'une longue et fine batterie en standard qui permettait le stockage des batteries dans une poche de pantalon. Les numéros de modèle les plus communs pour ces batteries ont été NP-1, NP-1A et NP-1B.

La série Sony BVU a ajouté en longitudinal et vertical un code intervalle de temps SMPTE ou time code, une balance audio sur connecteurs XLR, et des fonctions de transport de bande plus robustes. Le BVU-50 autorisait l'enregistrement, mais pas la lecture, alors que le BVU-100 permettait l'enregistrement et la lecture. Les enregistreurs portatifs sont reliés à la caméra par un câble multi-conducteurs terminé par des connecteurs multi-broches à chaque extrémité. Le câble audio est réalisé en bi-directionnel, la vidéo, la synchronisation, la commande marche / arrêt d’enregistrement, et l'alimentation. Au début des studios d’enregistrements,  tous les magnétoscopes portables U-Matic avaient un mécanisme de type tiroir qui nécessitait d’insérer la bande et  ensuite de pousser pour entraîner la fermeture manuelle du tiroir.

La première génération de magnétoscopes U-matic étaient de grands dispositifs d'environ 76 cm de large et 61 cm de profondeur, et 30 cm de haut, exigeant des étagères spéciales, et était limité à des commandes mécaniques Record, Play, Rewind, Fast Forward, Stop et Pause. Les modèles les plus anciens arboraient des améliorations telles que l’insertion dans des châssis de taille pour rack 19 "EIA de montage, avec des glissières sur les racks pour le stockage, la mécanique de commande de solénoïde, bouton Jog / Shuttle, télécommandes, Vertical Interval Time Code (VITC), code temporel longitudinal, contrôles internes de montage «cut», la réduction du bruit "Slow-Motion", la lecture au ralenti, et le Dolby audio.

Les bandes S-format peuvent être lues dans les anciens lecteurs/enregistreurs U-Matic avec chargement par le dessus à l'aide d'un adaptateur (le KCA-1 de Sony) qui se place autour d'une bande S-format; les nouvelles machines à chargement frontal peuvent  accepter comme cela les bandes directement au format S. Les bandes ont une fente sur la face inférieure qui se déplace le long d'un onglet. Les bandes U-Matic S avaient une durée d'enregistrement maximale de 20 minutes, bien que certains fabricants de bandes telles que 3M aient sorti des bandes 30 minutes. Ce format a été le pont entre le U-Matic  et le S-format qui a inauguré le début des ENG, ou Nouvelles électroniques.

Certains magnétoscopes U-Matic pouvaient être contrôlés par les contrôleurs de montage externes, pour faire du montage comme le Sony RM-440 pour les systèmes de montage vidéo. Sony et d'autres fabricants tels que les sociétés Convergence, Calaway, CMX Systems et A / B Roll Systems, ont permis à deux ou plusieurs magnétoscopes d’être contrôlés et synchronisés pour faire du fondu de film et des effets de mouvement, l'intégration d’un générateur de caractères, des contrôleurs audio et vidéo numérique à effets vidéo.

Dans le début des années 1980, Sony a présenté le semi rétro-compatible haute-bande ou le format BVU (Broadcast Video U-matic), et "l'original" format U-matic est devenu connu sous le nom de la bande basse. Ce format haute-bande disposait d'un système d'enregistrement amélioré des couleurs et niveaux de bruit réduits. Le BVU acquit une immense popularité en ENG et en création de programme, ce qui signifait la fin du film 16mm dans la production de tous les jours. Au début des années 1990, Sony avec son format ½" Betacam SP avait presque remplacé BVU en dehors des programmes d'entreprise et des « budgets bas prix ». Sony a fait une retouche au BVU en améliorant encore le système d'enregistrement et en lui donnant le même suffixe « SP » comme pour le Betacam . Le format SP a une résolution horizontale de 330 lignes. La première génération BVU-SP et les enregistrements Beta-SP étaient difficiles à distinguer, mais malgré cela, il était écrit que le déclin était annoncé pour la famille U-matic, en raison de problèmes intrinsèques ˆ ce format.

Un problème récurrent concernait la structure de la bande vidéo qui subissait des dommages causés par le frottement prolongé du tambour de tête rotatif en mode pause. Le tambour se frottait à l'oxyde de la bande et la bande présentait des rides; lorsque la bande endommagée était lancée pour être regardée, une ligne horizontale de l'image visuelle faussée montait dans son axe , et l’audio n’était plus audible. Les fabricants ont tenté de régler ce problème avec des solutions dans lesquelles la bande serait desserrée autour du tambour de tête ou la tête s’arrêterait de tourner après mise au repos en mode pause pour une période prédéterminée.

Liste des magnétoscopes en Umatic Umatic SP et BVU et BVU SP que nous possédons.


3 x VO-5630-Umatic

VO-5850-Umatic

VO-9850-Umatic

VP-5050-Umatic

4 x VP-7040


Ce format vidéo a également souffert du bruit de commutation de la tête. L'image avait une distorsion dans laquelle une section de la vidéo au bas de l'image vidéo était horizontale et de travers et couvrait la plus grande partie.

Le format a également eu du mal à reproduire la couleur rouge, et les images rouges étaient plus brillantes que d'autres couleurs dans le spectre. Pour cette raison, lors des prises de vues, on dissuadait les personnes de porter des vêtements rouges qui attiraient l'attention sur le défaut technique.

La copie d'une vidéo d'un magnétoscope à un autre magnétoscope relevait d’un compromis sur la fiabilité de lecture, et les niveaux de bruit exponentiels sur les têtes de lecture, le grippage de chrominance et le bruit aggravé augmentaient à chaque génération. Ces défis techniques ont motivés les éditeurs vidéo et les ingénieurs à se retrouver autour d’une table afin de minimiser la dégradation des générations. L'utilisation d'un correcteur de base de temps (TBC) ou câble "dub" ont été des méthodes pour minimiser la perte de qualité multi-générationnelle. Le TBC régénère la partie de l’extrémité de synchronisation du signal vidéo, en améliorant la fiabilité de lecture. Le dub, (ou «démodulation») par câble était un câble multi-conducteur qui a contourné une partie des circuits vidéo, en minimisant le bruit d'amplification.

Pour la synchronisation de systèmes de diffusion ou d'édition vidéo U-Matic, on avait besoin d'un Time Base Corrector (TBC). Certains TBC avaient un circuit dropt-out de compensation (DOC) qui retenait les lignes vidéo dans une mémoire numérique temporaire pour compenser les défauts de l'oxyde de chrome ou les rides sur la bande vidéo, mais les circuits DOC imposaient plusieurs câbles nécessaires et des personne qualifiées pour l'utilisation.

La qualité audio a été compromise en raison de l'utilisation de la bande audio et de la longitudinale des têtes en combinaison avec la vitesse  lente de défilement. Sony tenta de mettre en place un circuit de réduction de bruit Dolby pour améliorer la fidélité audio.

U-matic fut également utilisé pour le stockage de données audio numériques. La plupart des enregistrements audio numériques à partir des années 1980 ont été masterisés numériquement sur bande U-matic. Le Sony PCM-1600 Adaptateur PCM utilisait un enregistreur U-matic pour le transport. Quand on branchait le PCM-1600 sur une sortie standard vidéo "pseudo-vidéo" en format 525/60, on avait à l’écran une image vidéo avec motifs vibrants en damier. Le PCM-1600 a été le premier système utilisé pour le mastering de disques compacts audio (CD audio) au début des années 1980, avec le fameux taux du Compact Disc de 44,1 kHz d'échantillonnage basé sur un taux  de calcul permettant un meilleur ajustement pour les U-matic en vidéo-sync horizontale. Les unités suivantes PCM-1610 et 1630 ont également utilisé des cassettes U-matic comme support de stockage.

U-matic n'est plus utilisé comme format de production en général, mais il a trouvé une attractivité durable, en tant que format bon marché, bien spécifié, et résistant à l'usure. Le format Broadcast et les institutions privées cherchaient à produire des émissions vidéo sur un budget accessible. Les enregistrements U-matic et les équipements de lecture ont été fabriqués par Sony, Panasonic, JVC et Sharp, avec de nombreux fabricants extérieurs de produits, tels que les contrôleurs de montage vidéo, correcteurs de base de temps, la production de meubles vidéo, moniteurs de lecture etc …

Plusieurs installations de télévision au monde  utillisent encore des enregistreur U-matic pour la lecture des archives des enregistrements faites dans les années 1980. Par exemple, l'installation de la Bibliothèque du Congrès à Culpeper, en Virginie, possède des milliers de ses titres en vidéo U-matic, comme moyen de fournir des copies  et une preuve de dépôt du droit d'auteur des émissions de télévision et des films anciens.   Vous pouvez également vous adresser à notre société Centre Direct du Multimedia et ses partenaires pour ce type de besoin.

Quatre décennies après qu'il ait été développé, le format est encore utilisé pour les tâches ingrates de l'industrie, étant plus hautement spécialisé et adapté aux besoins du personnel de production que le VHS domestique. Le temps passant, il a été déclassé par des formats de production basés sur la cassette Betacam et Betacam SP qui, à leur tour, sont remplacées par Digital Betacam et HDCAM.

Les bandes U-matic ont également été utilisées pour faciliter le transfert des scènes filmées vers les supports quotidiens comme le VHS, DVD et disques durs portables. Plusieurs films ont survécu en copie sous cette forme. La première coupe grossière de Apocalypse Now, par exemple (la version première de ce qui est devenu Apocalypse Now Redux), a survécu grâce à trois cassettes U-Matic.

 

--------------------------------------------

Numérisation de cassettes film bande format D1

Tarif des transferts de cassettes magnétiques de type D1 sur un support DVD, possibilité de stockage sur disque dur (nous contacter pour validation auparavant)

Bien entendu les transferts que nous vous rendons sont tous de la même qualité que vos originaux, voire supérieure, grâce à nos techniques de transfert qui sont plus qu’une simple copie d’un magnétoscope à un DVD. Nous utilisons, entre le magnétoscope et l’enregistrement au format DVD, 4 appareils permettant d’augmenter la qualité, en plus des magnétoscopes professionnels que nous possédons.

 

Le prix est calculé à la minute.

Tarif pour le transfert de Cassette D1 et prix par DVD (pour de très grands volumes, nous contacter.)


Notre Sony DVR-1000 pour cassette D1

 

Pour vous informer de l'urgence de conserver vos films dans le temps,
nous vous invitons à cliquer sur ce lien : <<SAUVER VOS FILMS>> pour la version html,

ou sur celui-ci : <<Recommandations_Video.pdf>> pour la version pdf à télécharger

Description du format D1 :
Le format D-1 des magasins et cassettes vidéo est un format numérique non compressé, encodé en Y'CbCr 4:2:2 utilisant le format raster CCIR 601, ainsi que des pistes audio PCM et un Time Code, le tout sur une bande de 3/4 de pouce (19 mm). La vidéo composante est non compressée et utilisait une bande passante énorme pour l'époque. Le système D-2 qui suivit rapidement et remplaça le D-1, utilisait la vidéo composite. La durée d'enregistrement maximale sur une bande D-1 est de 94 minutes.


La résolution du format D-1 est de 720 × 486 pour les systèmes NTSC et 720 x 576 pour les systèmes PAL; ces résolutions viennent de Rec. 601 et sont également utilisées dans les DVD-Vidéo et pour la télévision à définition standard.

Le format Panasonic D-5 présente les mêmes spécifications, mais a été introduit beaucoup plus tard.

D-1 a été notoirement coûteux et les changements des équipements nécessaires à cette infrastructure ont été très importants dans des installations mises à niveau vers ce format.
Pour le passage à ce format, le D-1 a été accepté avec difficultés, si le format a rapidement été stabilisé et largement diffusé et est encore reconnu pour sa qualité d'image exceptionnelle (définition standard).

Le format D-1 est encore en usage en 2003, et bon nombre des technologies introduites avec ce format sont encore communes aux plus récents formats vidéo numériques.

Le Studio Digital Recorder Edition en 4:2:2 .

Le DVR-1000/DVPC-1000 est le premier enregistreur au monde avec composante cassette vidéo. Développé grâce à l'expertise accumulée par SONY en matière de technologie d'enregistrement vidéo professionnel, ce système magnétoscope numérique est conforme aux paramètres définis dans le format SMPTE D-1 et l'UER Tech 3252.
Le DVR-1000/DVPC-1000 offre une qualité d'image la plus élevée possible ainsi qu'une qualité audio dans les deux standards de télévision 525/60 et 625/50. Le signal numérique décodé inclut une puissante correction d'erreur et la dissimulation, et est capable d'assurer un degré remarquablement élevé de transparence dans l'enregistrement multi-génération.
Le DVR-1000/DVPC-1000 est également conçu avec un maximum de flexibilité de l'interface. Les interfaces vidéo sont disponibles en mode analogique R / G / B, Y / RY / BY, Betacam(tm), composant ou numérique, parallèle / série. Les quatre canaux audio sont tous équipés de deux ports E/S analogiques et compatibles AES / EBU. En outre, le système peut être relié facilement à un magnétoscope numérique composite Sony pour la conversion en format numérique.
Le DVR-1000/DVPC-1000, en combinaison avec le DVS-8000C, DME-9000-9000 BVE apporte un potentiel illimité de production vidéo de création.

Une Vidéo de haute qualité
Le DVR-1000/DVPC-1000 intègre tous les avantages actuel de la D-1. La largeur de bande vidéo est de 5.75MHz pour le signal de luminance et de 2.75MHz pour les deux signaux de chrominance tandis qu'un rapport signal / bruit de 56dB est utilisé. Les caractéristiques superbes du signal vidéo composante en plus de ces grandes largeurs de bande obtenues par l'adoption du traitement numérique du signal rendent le DVR-1000/DVPC-1000 le plus approprié pour la réalisation de masters, et des films à transférer en copie. L'absence de problèmes de couleurs dans la vidéo composante facilite l'édition et les effets. La Vidéo composante est également idéale pour la correction des couleurs et pour le traitement de l'image. En plus des spécifications vidéo exceptionnelles,
le DVR-1000/DVPC-1000 est également conçu pour fournir des images de haute qualité en mode lecture en défilement rapide de la bande, dans la gamme de plus ou moins 1 ˆ 4 fois la vitesse normale, y compris en défilement très rapide dans lequel les images sont reconnaissables jusqu'à plus ou moins 40 fois la vitesse normale.

Voir le document pdf du DVR-1000, Cliquez -->ici

 


Dimension d'une cassette D1, attention cela ne signifie pas que toutes les cassettes ont la même taille.


Cassette ou magasin D1 avec sa valisette.

 

Consultez les Conditions Générale de Vente.
Télécharger ici notre document de sensibilisation sur la sauvegarde des vidéos avant que ceux-ci ne soit perdu.

Document de 32 pages, publication avec l'autorisation de Memoriav en Suisse.
.

Imprimer ( séléctionnez ensuite imprimer dans votre navigateur )


Télécharger cette page au format pdf.